ACCUEIL FICHES MOTOS CIRCUITS MEDIATHEQUE LES FORUMS SPORT
   

Championnat de France d'Endurance : Résumé de la manche de Ledenon

Le 30/11/2007

Les news

ledenonmrt11.jpg

Ledenon, l’un des circuits les plus techniques de l’Hexagone. Un tracé ardu, où les virages en aveugle exigent de l’expérience et une bonne dose de témérité. Le week-end dernier, ce fut le théâtre de l’affrontement de 48 équipages pour la 2eme manche du Championnat de France d’Endurance. Après le séjour « sous la douche » de Pau, les teams étaient impatients d’en découdre sous le soleil du Gard. Hélas, les caprices de la météo semblent collés aux basques du CFE…

             C’est sous des cieux peu enthousiasmants que les équipes ont commencé l’affutage de leurs machines. Sous les nuages menaçants du vendredi, les essais libres ont permis aux plus saignants de taquiner leurs meilleurs chronos, voire de les dépasser pour certains. Ainsi, au sein de l’équipage 14, les pilotes ont respectivement battu leurs propres records de 1 seconde. De bonne augure pour la suite des événements. Tous sereins pour les qualifs ? Penses-tu. Il a suffit que les box ferment leurs portes pour que la pluie arrose la garrigue et les courbes de Ledenon. Une nuit d’oragepour vider le ciel suffira-t’elle à donner au samedi des airs de Superpôle ?

ledenonmrt.jpg

              La machine à café s’ébroue tandis que le box s’éveille avec les grincements du rideau métallique. Dans quelques secondes, les carénages luisants sauront s’ils gouteront aux caresses du soleil ou aux griffes du bitume. Mais personne ne se fait d’illusion ; c’est la flotte qui dictera les consignes de course. La dernière séance d’essais libres avant les qualifs ne fera que confirmer cette obligation, à grands renforts de carénages tordus et de travers défendus.
Les essais qualificatifs commencent, et les pilotes s’élancent avec la même impatience que pour une visite chez le dentiste. Et très vite, ça chute de partout. Après quelques tours, Franck Souquet du Motoplanete Racing Team revient aux stands et annonce la couleur : « C’est dangereux ! On roule sur une patinoire. On prend trop de risques ». Et puis, chez les 14, on aime pas la pluie. Les meilleurs chronos des qualifs du CFE s’établiront à plus de 11 secondes des temps de référence sur le sec. Dans les paddocks, ça s’énerve. Tous espère un peu de clémence d’Apollon pour enfin s’exprimer sur la piste. Courage. La météo est confiante et les premières lueurs de l’aurore redonneront le sourire à l’ensemble du paddock.

ClassementTEAMMotoRésultatEcartRésultat final
1   41    REPAIR MOTOS 41  YAMAHA  1:42.334 1:41.095 - 3:23.429
2   65    YAM 65  YAMAHA  1:46.345 1:41.188 4.104 3:27.533
3   140    GP RACING  HONDA  1:44.284 1:44.975 5.830 3:29.259
4   39    ATOMIC MOTO SPORT  KAWASAKI  1:45.804 1:43.799 6.174 3:29.603
5   11    DIAOU TEAM  YAMAHA  1:49.096 1:41.631 7.298 3:30.727
6   333    VILTAIS RACING DIVISION  YAMAHA  1:45.609 1:45.149 7.329 3:30.758
7   38    EMPP RACING TEAM 1  KAWASAKI  1:47.053 1:44.559 8.183 3:31.612
8   35    ART MECA COMPETITION 2  HONDA  1:45.802 1:46.120 8.493 3:31.922
9   77    FG RACING  YAMAHA  1:49.845 1:42.380 8.796 3:32.225
10   32    BI MECA RACING TEAM  YAMAHA  1:46.169 1:49.218 11.958 3:35.387
11   123    DEFI 23 2  YAMAHA  1:50.795 1:45.326 12.692 3:36.121
12   84    SUD ENDURANCE 84  SUZUKI  1:48.655 1:47.862 13.088 3:36.517
13   85    TEAM RACING 85  KAWASAKI  1:51.943 1:45.350 13.864 3:37.293
14   23    DEFI 23  YAMAHA  1:49.792 1:47.596 13.959 3:37.388
15   19    MOTO SPORT RACING  YAMAHA  1:49.950 1:49.320 15.841 3:39.270
16   89    TEAM PHI ENDURANCE  KAWASAKI  1:48.116 1:51.652 16.339 3:39.768
17   46    BOUSSAGOL MOTO FIGEAC  YAMAHA  1:54.849 1:45.445 16.865 3:40.294
18   76    MOTO CLUB CAGNES SUR MER  SUZUKI  1:49.607 1:50.892 17.070 3:40.499
19   67    STARTEAM 67 MCP 1  SUZUKI  1:52.793 1:47.773 17.137 3:40.566
20   42    DIAOU TEAM 2  TRIUMPH  1:53.165 1:47.712 17.448 3:40.877
21   8    CENTRAL TEAM B  TRIUMPH  1:51.402 1:49.647 17.620 3:41.049
22   15    SLICK TEAM 49  SUZUKI  1:50.437 1:51.351 18.359 3:41.788
23   33    CENTRAL TEAM  TRIUMPH  1:55.036 1:46.998 18.605 3:42.034
24   52    WDM RAID AVENTURES  YAMAHA  1:57.307 1:44.764 18.642 3:42.071
25   142    JSF NANTES  SUZUKI  1:51.159 1:51.589 19.319 3:42.748
26   95    OPTEAMUM ENDURANCE 95  SUZUKI  1:52.772 1:50.406 19.749 3:43.178
27   27    TRIBOLET MOTO SPORT RACING  SUZUKI  1:56.345 1:47.207 20.123 3:43.552
28   12    VOLKANIK'ENDURANCE  YAMAHA  1:54.174 1:50.185 20.930 3:44.359
29   47    MBD TEAM  SUZUKI  1:52.758 1:52.017 21.346 3:44.775
30   94    TEAM LRD 94  HONDA  1:55.914 1:49.195 21.680 3:45.109
31   80    SRET 74  SUZUKI  1:58.746 1:46.631 21.948 3:45.377
32   86    RST RACING SPIRIT TEAM  SUZUKI  1:55.079 1:50.451 22.101 3:45.530
33   20    2 HP COMPETITION  YAMAHA  1:57.266 1:48.523 22.360 3:45.789
34   191    DOUBS MOTOSPORT 25  HONDA  1:58.186 1:47.691 22.448 3:45.877
35   151    AVENIR MOTO  SUZUKI  1:55.290 1:51.126 22.987 3:46.416
36   3    MC RACING TEAM 1  YAMAHA  1:56.784 1:50.537 23.892 3:47.321
37   10    FORMATECH  YAMAHA  1:58.695 1:50.290 25.556 3:48.985
38   98    MONACO MOTO TEAM  KAWASAKI  1:51.302 1:59.635 27.508 3:50.937
39   82    RDJ COMPETITION  YAMAHA  1:55.653 1:55.915 28.139 3:51.568
40   14    MOTOPLANETE RACING TEAM  SUZUKI  1:52.627 1:58.943 28.141 3:51.570
41   55    FLIPO RACING TEAM  APRILIA  1:56.562 1:55.044 28.177 3:51.606
42   18    3 A RACING TEAM  YAMAHA  1:59.692 1:55.277 31.540 3:54.969
43   88    DEPROSIDE  YAMAHA  2:02.360 1:53.546 32.477 3:55.906
44   31    RACING TEAM COMPETITION 31  YAMAHA  1:52.108 2:04.837 33.516 3:56.945
45   69    TEAM AKTION MOTO  YAMAHA  1:57.346 2:00.020 33.937 3:57.366
46   7    TEAM 2 R  SUZUKI  1:55.234 2:04.213 36.018 3:59.447
47   29    PRO SPORT MOTO  YAMAHA  1:58.491 2:09.941 45.003 4:08.432
48   34    HEXAGONE ENDURANCE  DUCATI  Abandons  

              Un p’tit déj, un diot, un casque et c’est déjà le warm-up. Cette dernière séance de roulage avant les 8 hrs d’endurance vont permettre à chacun de se ré-adapter au sec. La journée s’annonce belle ; il faut re-calibrer les machines et les pilotes. Les hommes font part de leurs sensations, les teams règlent et préparent la machine ; pendant que les amateurs de motos anciennes assistent à la généreuse arsouille des courses classiques ou s’affrontent BMW, Guzzi, Ducati et légendes d’un autre temps.

ledenonmrt3.jpg

              10 h 40. Le soleil tape gentiment sur les 48 mécanos qui maintiennent les armes des teams engagés pour la 2eme course d’endurance de l’année. Derrière eux, plusieurs centaines de visages tendus attendent le coup de semonce. En face, une demi-centaine de casques sont en ébullition. Ils ont tout déconnectés et ne pensent qu’à une chose : mettre du gros gaz.
10 h 44. Le drapeau est tombé. Ca court, ça hurle, ça démarre, ça gicle des starting-blocks… et ça se casse la gueule au départ. Sous nos yeux ébahis, la R1 du team 82 hésite, vacille, et s’écrase à quelques centimètres de la Kawasaki 98. Juste derrière, la Suzuki 14 prend un meilleur départ et attaque une remontée tout simplement météorique. Parti de la 40eme position suite à des qualifs difficiles, Franck Souquet transforme une formidable accélération en dévoreuse de position ; il pointe à la 19eme place en seulement 1 tour. Derrière les vitres de sécurité, le Motoplanete Racing Team exulte. La course est bien partie, le Franck tourne fort ; plus qu’à être au top tout au long de la course.

ledenonmrt4.jpg

              Et pas question de se relâcher, à aucun moment. Car l’endurance n’est pas seulement épuisante ; elle est aussi ingrate, caractérielle, vicieuse… et réclame son lot d’infortunes. La 1ere alerte sérieuse sera pour le MC racing : leur Yamaha R1 annonce des soucis mécaniques. Le pilote rentre direct au box ; ça diagnostique vite, ça pense vite, le team sort les outils et décide de changer l’embrayage. Mais la chance ne viendra pas les aider, et c’est l’abandon.
Quelques tours plus tard, c’est au tour du 76 de rentrer à l’improviste. On ouvre la servante pour un mauvais coup du sort : la patte de fixation du bocal de liquide de frein a cassé. Une petite réparation qui coute cher – 3 min dans les stands, plusieurs tours de perdus.
Après quelques dizaines de tours, la valse des ravitaillements va bientôt commencer. Et c’est la Suzuki 67 du Starteam MCP qui ouvre le bal. Elle sera bientôt suivie de la Triumph n°8 du Central team. Et rapidement, les stands vont s’agiter de toutes parts pour accueillir les machines endiablées et pilotes déglingués. Seules les motos équipées de réservoir 24 L resteront longtemps en piste et dépasseront facilement la 1ere heure avec beaucoup de marge avant de ravitailler. Mais ce n’est pas pour autant que la déveine va se calmer. Certains rentrent au stand pour davantage de contraintes que remettre de l’essence (ou du bio-éthanol pour la Suzuki 95), a l’instar du team 35 et sa CBR, obligé de sortir les outils et les boulons pour refixer le pot d’échappement branquignolant.

ledenonmrt5.jpg

             Sur la piste non plus, ce n’est pas de tout repos. Il faut aller vite, tout le temps, limiter l’erreur et surtout éviter la chute. Au mieux, on perd des places ; au pire, on range la meule. Ce fut hélas le cas pour certains, comme la Yamaha 123 à son 44eme tour. On tombe, on casse, et c’est fini pour la course. C’est le jeu, pas le temps de s’apitoyer. Car devant, ça pousse fort, et il faut maintenir le rythme. Les ravitaillements s’enchainent, souvent rapides, parfois ralentis. Dans certains teams, le derrick est un modèle standard, et il faut 15 à 20 secondes pour engloutir 15 litres de benzine dans le réservoir. Chez certaines équipes de pointe, un derrick de compet’, un gros réservoir et des vannes Zenith permettent d’envoyer plus de 20 litres en 4 secondes. Mais ça ne marche pas toujours comme sur des roulettes. De temps en temps, ça déborde, mais ce qu’on a vu en milieu de course fut la scène d’une belle frayeur. Dans un mouvement précipité d’un mécano pour enlever les valves d’accouplement, c’est un véritable geyser qui s’est échappé du derrick d’un équipage. Une bonne douche d’essence qui aurait pu ruiner la moto au moindre embrasement. Fort heureusement, rien de fâcheux, juste une grosse sensation et de grands essuyages.

ledenonmrt6.jpg

             Nous dépassons la mi-course et la bagarre est féroce pour les leaders. Entre les 5 premiers, impossible de dire pour l’instant qui va prendre le pas sur les autres. Ca soude, ça ne laisse pas de répit, c’est très rapide… trop hasardeux de désigner un vainqueur. Surtout qu’une surprise de taille va intervenir.

ledenonmrt7.jpg

             Il est 16 h30 quand le coup de massue va s’abattre sur 5 pilotes. En remontant du Cavalet, un concurrent paume un boulon et vidange sur la piste jusqu’au bout du virage de la Servie. Derrière, la sanction ne traine pas : 5 motos au tas. Vite, faire intervenir le safety-car - La course sera ainsi neutralisée pendant une vingtaine de minutes. Permettant à certains écarts de se resserrer. Et aux chronos suivants d’être moins violents. La trajectoire dans la partie du circuit citée précédemment a évolué. Moins de vitesse, moins évident pour doubler, et beaucoup plus de prudence dans cette zone.
Devant, le tiercé d’arrivée s’établit progressivement. Et à quelques tours de là, rien n’est joué pour la 10eme place. Il reste moins d’une heure à courir et le MRT 14 ne compte pas rester sagement à attendre l’arrivée. Aurel est aux commandes, le Racing Spirit Team à 56 secondes devant, moins de 30 tours à couvrir… Allez, GAZZZZ !!! A chaque tour, le sourire nous envahit un peu plus, le gommard serre les dents, le chrono dicte le rythme cardiaque, et nos voisins les 86 s’inquiètent crescendo. A 10 tours de l’arrivée, le MRT s’empare de la 10eme place, sa position finale au classement.

ledenonmrt8.jpg

             La victoire de l’Endurance 2008 de Ledenon aura été incertaine jusqu’au bout. C’est finalement le team Yam 65 qui monte sur la 1ere marche du podium avec seulement 3 secondes et 2 dixièmes d’avance sur le Repair Motos 41. Une ligne droite et 3 virages derrière, le RDJ Competition complète le podium.

ClassementTEAMMotoRésultatEcart
1   65    YAM 65  YAMAHA  300 Tr. 08:00:27.124 300 Tr.
2   41    REPAIR MOTOS 41  YAMAHA  300 Tr. 08:00:30.396 3.272
3   82    RDJ COMPETITION  YAMAHA  300 Tr. 08:01:12.637 42.241
4   39    ATOMIC MOTO SPORT  KAWASAKI  300 Tr. 08:01:21.828 9.191
5   23    DEFI 23  YAMAHA  297 Tr. 08:01:26.535 297 Tr.
6   38    EMPP RACING TEAM 1  KAWASAKI  294 Tr. 08:00:37.908 294 Tr.
7   333    VILTAIS RACING DIVISION  YAMAHA  294 Tr. 08:01:02.545 24.637
8   84    SUD ENDURANCE 84  SUZUKI  294 Tr. 08:01:52.665 50.120
9   33    CENTRAL TEAM  TRIUMPH  294 Tr. 08:02:01.698 9.033
10   14    MOTOPLANETE RACING TEAM  SUZUKI  290 Tr. 08:00:53.465 290 Tr.
11   86    RST RACING SPIRIT TEAM  SUZUKI  290 Tr. 08:01:16.339 22.874
12   32    BI MECA RACING TEAM  YAMAHA  289 Tr. 08:01:28.035 289 Tr.
13   67    STARTEAM 67 MCP 1  SUZUKI  288 Tr. 08:00:38.972 288 Tr.
14   11    DIAOU TEAM  YAMAHA  288 Tr. 08:00:51.190 12.218
15   142    JSF NANTES  SUZUKI  288 Tr. 08:01:20.497 29.307
16   76    MOTO CLUB CAGNES SUR MER  SUZUKI  288 Tr. 08:01:38.870 18.373
17   12    VOLKANIK'ENDURANCE  YAMAHA  288 Tr. 08:02:01.009 22.139
18   47    MBD TEAM  SUZUKI  287 Tr. 08:01:58.489 287 Tr.
19   88    DEPROSIDE  YAMAHA  284 Tr. 08:00:34.320 284 Tr.
20   35    ART MECA COMPETITION 2  HONDA  284 Tr. 08:01:09.346 35.026
21   15    SLICK TEAM 49  SUZUKI  284 Tr. 08:01:55.902 46.556
22   29    PRO SPORT MOTO  YAMAHA  282 Tr. 08:02:09.919 282 Tr.
23   151    AVENIR MOTO  SUZUKI  281 Tr. 08:07:14.209 281 Tr.
24   55    FLIPO RACING TEAM  APRILIA  280 Tr. 08:00:37.820 280 Tr.
25   7    TEAM 2 R  SUZUKI  280 Tr. 08:01:33.041 55.221
26   42    DIAOU TEAM 2  TRIUMPH  280 Tr. 08:02:00.867 27.826
27   77    FG RACING  YAMAHA  280 Tr. 08:02:02.658 1.791
28   85    TEAM RACING 85  KAWASAKI  279 Tr. 08:01:35.919 279 Tr.
29   95    OPTEAMUM ENDURANCE 95  SUZUKI  279 Tr. 08:02:01.247 25.328
30   89    TEAM PHI ENDURANCE  KAWASAKI  278 Tr. 08:01:23.598 278 Tr.
31   20    2 HP COMPETITION  YAMAHA  277 Tr. 08:00:40.723 277 Tr.
32   19    MOTO SPORT RACING  YAMAHA  277 Tr. 08:01:49.524 1:08.801
33   80    SRET 74  SUZUKI  276 Tr. 08:00:47.568 276 Tr.
34   94    TEAM LRD 94  HONDA  273 Tr. 08:00:41.556 273 Tr.
35   31    RACING TEAM COMPETITION 31  YAMAHA  265 Tr. 08:00:40.531 265 Tr.
36   10    FORMATECH  YAMAHA  257 Tr. 08:01:47.230 257 Tr.
37   191    DOUBS MOTOSPORT 25  HONDA  256 Tr. 08:02:01.023 256 Tr.
38   98    MONACO MOTO TEAM  KAWASAKI  254 Tr. 08:00:50.935 254 Tr.
39   8    CENTRAL TEAM B  TRIUMPH  253 Tr. 08:01:19.498 253 Tr.
40   18    3 A RACING TEAM  YAMAHA  230 Tr. 08:02:01.497 230 Tr.
41   69    TEAM AKTION MOTO  YAMAHA  227 Tr. 08:01:15.680 227 Tr.
42   52    WDM RAID AVENTURES  YAMAHA  Pilote(s) non classé 
43   27    TRIBOLET MOTO SPORT RACING  SUZUKI  Abandons 
44   140    GP RACING  HONDA  Abandons 
45   46    BOUSSAGOL MOTO FIGEAC  YAMAHA  Abandons 
46   123    DEFI 23 2  YAMAHA  Abandons 
47   3    MC RACING TEAM 1  YAMAHA  Abandons 

communiqué de presse : Gregory Rattin

Réagir sur le forum

           Nouveautés 2008

  
                      
      Suzuki         Ducati         Ducati  
     Gsxr600         848           1098R
                         
       Ktm          Yamaha        Kawasaki
     1090RC8         R6             ZR10R
                         
      Suzuki         Honda          Triumph
   Hayabusa      CBR1000    Dayto675
SE
                         
      Bmw         MVAgusta       Bimota
    HP2Sport     F4 312RR          DB7


Les archives de l'actu

Retrouvez toutes les actualités du site depuis sa création.

Cliquez ici pour accéder aux archives